La santé de l'enfant en animation


 
La santé de l'enfant en animation
Auteur : animyjob.com
Le cadre réglementaire médical et le suivi sanitaire en accueil collectif de mineurs est sans doute l’un des sujets qui soulève beaucoup de questions. Le directeur et les animateurs doivent s’assurer de la santé des enfants dans les centres de loisirs et lors des séjours de vacances. Raison pour laquelle, il faut connaitre ses responsabilités et être équipé des produits et matériels adaptés.

Usage des médicaments

Aucun médicament ne peut être administré à un enfant mineur sans prescription médicale , sauf autorisation téléphonique d’un pharmacien ou d’un médecin. Par conséquent, les parents ou les titulaires légales sont tenus d’informer le directeur de la structure ou le responsable en charge de l’activité du traitement suivi par le mineur . Seuls les médicaments présentés sur l’ordonnance médicale ne peuvent qu’être administrés. Ces médicaments doivent être marqués au nom de l’enfant et conservé sous clé, sauf si l’usage impose qu’ils soient près de l’enfant. Les réactions allergiques, les chocs anaphylactiques et les cas de blessures récentes doivent être présentes à l’administration. En cas de besoin, l’assistant sanitaire doit s’assurer de la liaison entre sa fiche sanitaire et les contre-indications des médicaments transmis à l’enfant .

Pendant le séjour, le responsable chargé de la santé des enfants doit tenir un registre d’infirmerie et un tableau de suivi des traitements. Le registre d’infirmerie fait un état des problèmes de santé du mineur, des prescriptions et du traitement administré. Le tableau de suivi permet de répertorier le traitement médical, les posologies et les heures de prise. Ainsi à la fin des vacances ou du séjour, il est facile pour le parent d’avoir un état de la maladie et du traitement administré.

Trousse de secours

Aucun texte de loi ne définit une liste du contenu d’une armoire à pharmacie . Cependant cette dernière devrait contenir des produits et matériels destinés à soigner de petites plaies et des égratignures : une épingle à nourrice, antiseptique cutanée, compresses, gants, gel hydroalcoolique, paire de ciseau, sparadrap, bande de gaze élastiques, serviettes nettoyantes, pansements, crèmes contre les piqures d’insectes, etc. La quantité des produits de la trousse de secours doit être adaptée au nombre de personnes en séjour de vacances ou lors d’un déplacement . Le type d’activité sportive et le lieu (montagne, campagne, plage) doivent aussi être considérés pour assurer le traitement d’urgence des enfants.

Que faire en cas d’accident en accueil collectif de mineur ?

La réglementation n’impose pas une attitude à adopter en cas d’accident. Chaque personne agira dans le but de secourir et de protéger. En revanche, la loi réprime la non-assistance de personne en danger. Il s’agit d’un péril d’une certaine gravité visant le moral ou l’intégrité physique de la personne. De ce fait, lorsqu’une personne est gravement blessée ou danger, il faut faire appel aux secours et informer les familles de tout accident. La réglementation offre un cade sécurisant pour l’équipe pédagogique en charge des mineurs dans les centres de loisirs. Une bonne formation et la maitrise des premiers soins sont d’un grand recours pour prévenir et assumer les problèmes de santé .
Date : 26/08/18

TUTOS ACTIVITES

Premium

CONSULTER