Bien réussir vos activités & jeux en animation


 
Bien réussir vos activités & jeux en animation
Auteur : animyjob.com
Vous venez d'obtenir votre BAFA et vous vous lancez dans les premiers jobs de l’animation. Le public cible est différent et vous souhaitez captiver au maximum l‘attention de l’équipe. Il existe plusieurs règles propres aux organismes de formation d’animateur. Chacune d’elles ayant ses préférences, il est crucial de faire des échanges d’idées entre animateurs pour proposer une palette variée d’activités et jeux en animation .

Etapes importantes pour réussir son animation

Pour réussir les activités et jeux en animation , l’animateur doit se référer au O.S.A.A.D.R.A.F.R.A qui décrit les grandes lignes de l’animation. La définition de cet acronyme signifie objectif, sensibilisation, aménagement, accueil, déroulement, rythme, animation, fin, rangement, analyse.

Préparation avant l’animation

Avant de commencer les jeux d’animation , un objectif , (P) est nécessaire. Il s’agit de définir les objectifs, les besoins et les attentes des participants. Réfléchir et définir les différents scénarios, puis sensibiliser , (s) les animés en leur expliquant l’objectif des activités afin de leur donner envie de participer. Par la suite, l’animateur accueille , (a), explique et apprend les règles aux participants avant de les faire entrer dans le jeu. Si nécessaire, en fonction de la thématique du programme, l’encadreur met à la disposition des personnes, des déguisements et des tenues adaptés aux conditions climatiques, afin de leur permettre d’entrer dans le jeu. Pour l’ambiance, l’animateur aménage , (a) l’espace et si nécessaire, prévoit une décoration des lieux lorsqu’il propose des jeux d’animation aux plus petits . L’espace doit être sécurisé et tous les éléments susceptibles d’être dangereux sont retirés pour assurer la protection des enfants.

Pendant l’animation

L’animateur doit prévoir le bon déroulement , (d) et veiller au rythme, (r) de l’activité. Les participants doivent connaître les étapes à atteindre et savoir ce qu’il leur reste à faire. De plus, ils devront savoir à l’avance quand l’activité se termine. Pour un bon suivi , le professionnel doit veiller au minutage entre les épreuves de l’ animation , (a), ménager un temps de repos au calme et le mener jusqu’à sa fin, (f). Certaines personnes peuvent être frustrées de ne pas réussir l’activité, , dans ce cas, l’animateur encourage le participant et le motiver à continuer. Il intervient et agit en cas de mauvais gestes ou de comportements déplacés de la part de l’enfant .

Après l’animation

Retour au calme. Tout le monde s’est bien amusé et chacun vaque à ses occupations quotidiennes. Tout le monde certes, mais pas l’animateur. Il faut ranger ! Certains encadreurs peuvent choisir de faire participer les animés à cette activité peu ludique , le rangement (r). Puis une analyse (a) de l’activité est nécessaire pour s’évaluer et faire son autocritique. Revoir ce qui a marché, prévoir et améliorer certains points. Ce n’est qu’ainsi que l’animateur progresse. Le rôle de l’animateur est d’aider le groupe à atteindre ses buts et ses objectifs . Pour cela, il doit clairement définir ses objectifs avant de mettre en place un projet ludique ou un programme sportif et physique. C’est pourquoi, il faut avoir un fil conducteur pour mener à bien ses activités. Avec la méthode OSAADRAFRA, vous réussirez à coup sûr vos activités et les grands jeux.
Date : 15/08/18